Cuisine éco-friendly
La food au quotidien,  Lifestyle

10 idées pour une cuisine plus éco-friendly

Avez-vous remarqué tous les consommables que nous utilisons en cuisine ? Avez-vous également remarqué à quel point le plastique est omniprésent dès l’instant où nous faisons nos courses, jusque dans nos ustensiles de vaisselle ? Autant dire qu’il y a une belle marge de progression qui s’offre à nous ! 

Voici donc quelques objets qui peuvent vous aider à rendre votre cuisine un peu plus éco-friendly sans pour autant changer drastiquement vos habitudes d’utilisation.

Petit disclaimer : chacun avance à son rythme en matière d’écologie et chacun ses priorités ! Certain(e)s auront à coeur l’environnement en priorité n°1 et d’autres leur santé par exemple… Je vous présente ici plusieurs options pour chaque problématique afin de vous montrer ce qui existe. A vous de voir l’option qui est la plus adaptée pour vos besoins !

Et toutes les solutions ne sont pas parfaites, retenons juste qu’elles sont « mieux » que ce qui était généralisé jusqu’à présent… et c’est déjà pas mal !

Et rappelons aussi que ce n’est pas grave si nos cuisines ne sont pas 100% éco-friendly : si elles le sont à 50% ou même 5%, c’est déjà mieux que rien !

Petit disclaimer bis : il ne s’agit pas ici de vous pousser à la consommation (ça serait bien ironique vu la thématique de l’article…). L’objectif est uniquement de vous montrer des alternatives plus responsables qui n’auraient aucun impact direct sur votre façon de vivre. Des outils pour faire un 1er pas quand on est novice en la matière quoi 😉. Ces objets sont loin d’être indispensables donc si vous pouvez vous en passer et détourner des objets que vous avez déjà chez vous, c’est encore mieux !

Pourquoi pas faire des petits cadeaux éco-friendly à vos proches cette année ? 

Adaptés aux petits budgets, utiles et durables, ces objets ont tout pour plaire !

Alors oui, c’est moins fun qu’un porte-clé clignotant ou qu’une gomme en forme de teckel, mais au moins ça ne finira pas à la poubelle ou perdu au fond d’un tiroir !

#1 Une eau purifiée, naturellement

On le sait tous, il n’y a rien de pire que les bouteilles d’eau en plastique : polluantes, lourdes à transporter, encombrantes à stocker… autant dire qu’elles n’ont rien pour elles !

 Mais il n’est pas toujours facile de passer à l’eau du robinet lorsqu’on est sensible au petit goût chloré qu’elle peut avoir dans certaines grandes villes.

Il y a bien sûr les carafes auto-filtrantes mais celles-ci ne font pas toujours l’unanimité (et leurs filtres doivent être changés tous les 3 mois pour être efficaces…). Mais heureusement, il existe des alternatives bien plus durables !

Le bâton de charbon : c’est l’option que j’utilise et j’en suis ravie !

Il faut le renouveler au bout de 6 mois pour votre carafe d’eau, mais il peut être recyclé en déodorant, en litière pour chat, ou en régulateur d’humidité. « Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme » 😉

Bâton de charbon – 13,65€

Autre option que j’ai découverte plus récemment : les perles de céramique ! Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester mais c’est une option très intéressante également.

En effet, les perles de céramique sont enrichies en micro-organismes qui vont permettre de purifier et dynamiser l’eau de votre carafe.

Ces perles sont efficaces pendant près de 10 ans ! Autant dire que notre filtre de carafe auto-filtrante peut aller se rhabiller !

Perles en céramique –  GREENWEEZ – 9,74€

#2 Sirotez des cocktails zéro déchet

La fin des pailles en plastique a enfin sonné ! Et c’est une bonne chose, tant pour l’environnement que pour l’esthétique de nos cocktails !

Les pailles en bambou se présentent comme une jolie alternative, plus durable, pour pouvoir continuer à siroter nos cocktails tout en délicatesse !

Pailles en bambou –  NATURE & DÉCOUVERTE – 9,90€

Autre option pour les amateurs de pailles : la version inox !

C’est l’option que j’ai choisie et j’en suis très contente ! Pour les entretenir, je les passe tout simplement au lave-vaisselle et elles sont impeccables !

Lot de 4 pailles en inox – MONOPRIX – 4,99€

#3 Protégez vos aliments à l'infini

J’ai fait l’acquisition de ce type de couvercle il y a quelques temps maintenant et je suis conquise ! 

C’est hyper pratique et ça évite les éternelles batailles avec le film étirable qui ne colle pas (et ne conserve donc pas non plus) et dont il faut utiliser des kilomètres pour seulement quelques jours de conservation.

Ces couvercles-ci se lavent en un clin d’oeil (je les passe même au lave-vaisselle et je n’ai jamais eu le moindre souci !)

Couvercles en silicone – T.O.C. – 19,90€

Pour une alternative durable ET naturelle, il y a également l’option des wraps de coton enduits de cire d’abeille !

Je n’ai jamais essayé, je vous avoue que je n’ose pas encore franchir le pas car je m’interroge sur la possibilité de vraiment bien nettoyer cette surface : lors du nettoyage, la couche de cire ne risque-t-elle pas de se détériorer ? (spoiler alert : a priori, non) 

Alors si certain(e)s d’entre vous ont eu l’occasion d’essayer, je suis à l’écoute de vos avis et commentaires sur ce produit !

Wrap à la cire d’abeille Taille L (x2) –  NATURE & DÉCOUVERTE – 16,00€

#4 Une vaisselle naturelle et 100% récup'

Ici, rien de révolutionnaire en termes d’usage : on connait toutes et tous les brosses à vaisselle.

Malheureusement elles sont souvent en plastique et, pour des raisons évidentes d’hygiène et d’efficacité, elles finissent un jour ou l’autre par rendre l’âme et doivent être changées régulièrement.

Alors pour éviter de consommer davantage de plastique, voici une alternative plus naturelle : en bois. Il n’y a strictement aucune différence avec une brosse en plastique en termes d’efficacité. Par ailleurs, il n’est pas nécessaire de renouveler la brosse entière : seule la tête se change ! 

Brosse à vaisselle en bois – T.O.C. – 4,90€

Brosses à vaisselle et éponges : même combat. Ce sont des consommables qui doivent être renouvelés régulièrement et qui ne sont pas très éco-friendly.

Les Tawashi semblent être une excellente alternative aux éponges traditionnelles et ont pour moi 2 énormes avantages : 

  1. On peut les faire soi-même à partir de vieux tissus (collants troués, t-shirts décédés…). Ce qui évite de produire de la matière supplémentaire puisqu’on recycle de l’existant. Et c’est donc, en plus, très économique !
  2. On peut les laver en machine et les faire durer, durer, durer…

Bref, le top du top !

J’avoue ne pas avoir encore testé mais je compte bien me lancer d’ici peu ! Et pour les plus bricolo, ce support est un jeu d’enfant à réaliser soi-même : une petite planche de bois et quelques clous et le tour est joué !

Kit DIY Tawashi – POUSSE POUSSE – 14,90€

#5 Des courses sans plastique

J’utilise des pochons de ce type depuis un bon moment maintenant et je ne pourrais plus m’en passer ! Adieu les innombrables petits sachets en plastique qui finissent inévitablement à la poubelle en rentrant des courses !

Je les garde toujours dans mon sac de courses et je les utilise systématiquement ! Je n’ai absolument pas eu à changer mes habitudes de consommation et le volume de ma poubelle a considérablement diminué au retour des courses. Que demander de plus ?!

Pochons réutilisables –  NATURE & DÉCOUVERTE – 7,95€

#6 Cuisiner zéro déchet

Il y a plein de façons de tendre vers une cuisine plus éco-friendly : utilisation de produits plus durables, diminution du plastique… 

Mais on en oublie le plus évident : diminuer les pertes alimentaires !

Ce livre ne fait pas encore partie de ma collection mais il me fait sacrément de l’oeil ! 

De quoi apprendre à utiliser les parties mal aimées de nos fruits et légumes : épluchures et fanes ne finiront plus jamais à la poubelle !

Ma cuisine zéro déchet – 14,90€

#7 Une conservation durable

Les bocaux de conservation sont devenus indispensables pour moi !

Que vous achetiez vos aliments en vrac ou non, ces bocaux sont de véritables alliés pour leur conservation :

  • Complètement hermétiques, vous n’aurez pas à redouter l’installation de parasites comme les mites alimentaires par exemple.
  • Vos placards resteront propres.
  • Vos produits se conserveront plus longtemps.

De plus, ces bocaux vous permettront également de conserver des aliments grâce à la lacto-fermentation ou grâce à la stérilisation.

Vous en trouverez facilement en grandes surface mais également en seconde main ou chez vos grands-parents ! Les miens me viennent tous de ma grand-mère par exemple…

Bocal 1L (Pack de 6) – LE PARFAIT – 19,90€

#8 La fin du Sopalin

S’il y a bien quelque chose dont on peut facilement se passer en cuisine, c’est bien le Sopalin !

Voici 3 alternatives simplissimes à mettre en place :

  1. Utiliser de l’essuie-tout lavable. Une bonne solution si vous avez du mal à changer vos habitudes et que vous trouvez ça plus pratique d’avoir des lingettes sur un support, en rouleau.
  2. Utiliser des chiffons en micro-fibres. Une solution vraiment pratique car ces chiffons peuvent être utilisés de multiples façons ! Pour les avoir toujours sous la main dans votre cuisine, pliez les dans une petite corbeille ou dans un tiroir à proximité.
  3. Utiliser… une éponge ! Tout simplement 😉
À vous de voir la solution qui vous conviendra le mieux, mais ce ne sont pas les options qui manquent !
Essuie-tout les bobinettes

#9 Le papier cuisson nouvelle génération

Si, comme moi, vous cuisinez beaucoup au four, vous avez déjà dû jeter une quantité astronomique de papier sulfurisé après utilisation. Pour limiter tout ça, voici quelques astuces et produits qui pourraient vous intéresser.

Un tapis de cuisson réutilisable : plus besoin de dérouler votre papier sulfurisé à chaque fois que vous voulez faire des cookies ou votre granola maison !

Ces tapis sont super résistants et lavables pour une utilisation bien plus durable que les traditionnelles feuilles de papier sulfurisé !

Tapis de cuisson (lot de 2) – MATHON – 23,98€

Et pour certaines utilisations où les tapis de cuisson sont moins adaptés (pour chemiser un moule par exemple) il existe des papiers de cuisson plus éco-responsables, non blanchis au chlore.

Ne jetez pas pour autant ce papier après une seule utilisation ! Bien souvent, le papier est presque intact après usage, et peut être réutilisé plusieurs fois.

Papier cuisson éco-responsable non blanchi –  GREENWEEZ – 4,38€

Et bien sûr, il reste une méthode infaillible pour que vos gâteaux se démoulent à la perfection, sans avoir besoin de papier cuisson : beurrez l’ensemble du moule avec du beurre ramolli puis farinez l’ensemble. Vieux comme le monde et tellement efficace ! 

#10 De l'électroménager de seconde main

Vous aussi, vous adorez le petit électroménager et tous les gadgets culinaires qui vont avec ?

Pour limiter la sur-consommation (et surtout la sur-production) de ces petits appareils, faire de la place dans votre cuisine et faire des économies, voici quelques astuces :

  1. Misez sur un appareil multi-fonctions ! C’est une évidence mais cela vous permet de centraliser tous vos besoins en 1 appareil… et pas 5.
  2. Favorisez la seconde main ! Vous trouverez plein d’appareils en excellent état sur des sites de seconde main comme Le Bon Coin par exemple. Pensez également à Back Market qui propose des robots de cuisine reconditionnés.
  3. Ne vous laissez pas tenter par des gadgets dont vous n’aurez pas l’usage ! Avant d’acheter, prenez le temps de vous demander à quelle fréquence vous serez amené(e) à utiliser l’appareil que vous convoitez. Spoiler alert : bien souvent, vous risquez de n’en avoir « besoin » qu’une fois par an…
Robot Multi-fonctions

J’espère que cette petite sélection aura pu vous inspirer ! 😊

Comme vous avez pu le constater, je n’ai pas eu l’occasion de tout tester donc si vous avez des retours d’expérience à faire sur certains de ces objets, n’hésitez pas à les partager en commentaire !

N’hésitez pas non plus à partager vos propres astuces pour une cuisine plus éco-friendly 😊.

 

Un commentaire

  • Madeline

    Je ne connaissais pas du tout les couvercles en sillicone, c’est vraiment une bonne idée car c’est vrai que le film étirable, quelle horreur !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.